L‘ONUDI analyse le développement industriel de l’Afrique du Nord

18.09.15 Global News

Image : pixabay

L’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) a dédié ses analyses actuelles aux tendances et projections de la production industrielle.

Selon Jaime Moll de Alba, représentant résident de l’Onudi au Maroc, trois secteurs représentent la moitié du PIB industriel du Maroc - les aliments et les boissons (21,16%), les produits chimiques (15,52%) et les produits minéraux non métalliques (14,14%). La contribution au PIB de l'industrie du textile-habillement a enregistré une baisse. Sa contribution s’est réduite de moitié durant la période 2005-2014. Par contre, la contribution des industries de l'automobile et du transport a doublé au cours de la même période, même si elle reste encore modeste.  D’un côté, le Maroc perd du terrain dans les industries à forte intensité de main-d’œuvre. Dans le même temps, il enregistre une croissance dans certains secteurs à forte intensité de capital.

Selon l’ONUDI la contribution du secteur manufacturier à la structure industrielle nationale au Maroc est plus haute en comparaison avec les autres pays  nord-africains, comme l’Algérie ou la Libye. Par contre, si on compare l’ensemble des pays nord-africains aux autres régions en développement, le secteur manufacturier joue un rôle relativement mineur pour l’économie de la région.

L’importance du secteur manufacturier devrait être renforcée à l’avenir, afin de promouvoir le développement industriel de la région entière.  Ce développement pourrait jouer un rôle significatif pour la mise en œuvre de l’évolution structurelle qui est nécessaire pour la croissance économique de la région.